Un guide sur le point pour clouer la stratégie de rédaction de contenu de votre startup

Un guide sur le point pour clouer la stratégie de rédaction de contenu de votre startup

J'ai toujours été contre le fait de dire à quelqu'un comment écrire, sur quoi se concentrer ou sur quels mots utiliser. Chaque personne a un style d'écriture différent comme nous le parlons tous. Exprimez nos pensées de manière unique.

Il existe cependant de nombreux points auxquels vous pouvez prêter attention et décider si vous souhaitez les intégrer à l’un de vos articles. Avec le temps, vous apprendrez à comprendre quelles méthodes vous aimez utiliser, quels éléments vous préférez éviter, si une astuce ne fonctionne pas sur votre public, ou même créez vos propres hacks.

Et attendez-le…

Aucun n'est obligatoire.

Un bon contenu se présente sous toutes les formes, styles, tons, longueurs… pas de formule unique.

Le contenu est ce que vous en faites tant que vous intégrez certaines des meilleures pratiques et astuces suivantes.

Clouer l'introduction pour accrocher le lecteur

Le premier fait choquant que j'ai rencontré après être devenu un écrivain professionnel était que les gens lisaient réellement les introductions.

Contrairement à moi. Je les saute toujours, mais j'ai dû adapter ma concentration pour répondre aux besoins de chacun. Assurez-vous qu'ils ne sauteront pas l'article parce qu'ils n'aiment pas comment il commence.

Pour un aperçu complet de toutes les façons dont vous pouvez commencer un article, regardez ma vidéo à ce sujet :

Tout comme les gens utilisent une application ou un produit de différentes manières, tout le monde ne lit pas comme vous.

Comprendre que chaque personne prêtera attention à autre chose

La plus grosse erreur que j'ai commise au début de mon parcours d'écriture a été de supposer que mes lecteurs se concentreraient sur la seule chose que je voulais souligner.

Tort. Tort. Tort.

En tant qu'êtres humains, nous avons tous des intérêts différents et des aspects particuliers sur lesquels nous gardons un œil attentif plus que toute autre chose. Quelqu'un qui se familiarise avec un sujet n'a peut-être pas besoin de recherches approfondies. Pendant ce temps, un expert n'appréciera l'article que si vous pouvez apporter quelque chose de nouveau à la table.

C'est pourquoi, lorsque les écrivains parlent de leurs propres opinions, ils aiment également mentionner ce que les autres pensent sur le sujet et inclure quelques citations ici et là pour soutenir d'autres points de vue. En d'autres termes, pendant que vous construisez votre propre angle sur un sujet, vous voulez vous assurer que tous ceux que vous ciblez ont quelque chose à lire et même à partager.

Trouver sa propre voix

La chose la plus importante pour quiconque commence à écrire est que vous trouviez votre propre voix – cette chose qui définit qui vous êtes et quel est votre style.

Tous les gens parlent différemment. C'est naturel pour eux d'écrire d'une manière différente. Indépendamment de tout style et de toutes les règles.

Alors au cas où vous vous demanderiez quel est votre style… juste ceci : la façon dont vous parlez. En rédaction de contenu, cela se traduit par :

– Comment vous structurez vos paragraphes
– Si vous préférez des phrases courtes ou longues
– Quels mots vous avez une affinité pour
– Si vous aimez cribler vos articles avec des emojis
– Tous les idiomes et expressions courants que vous souhaitez ajouter
– Si vous avez un ton sérieux ou amusant
– À quel point vous gardez votre texte simple [l'éditeur Hemingway évalue votre article en fonction de sa lisibilité pour s'assurer que tout le monde peut le comprendre] Mais les marques ont aussi leur propre voix. La plupart du temps, la voix d'une petite marque dépend des préférences du propriétaire. Un PDG amusant et extravagant préférera probablement des articles très visuels ou une blague ici et là.

La meilleure option pour les entreprises est de travailler avec des rédacteurs de contenu qui ont un ton similaire au leur. Cela rend les deux parties heureuses sans imposer de contraintes à qui que ce soit.

Rappelez-vous que vous écrivez d'abord pour les humains

Les robots arrivent en deuxième position.

Habituellement, l'optimisation du référencement est effectuée après la rédaction de l'article. C'est parce qu'il est impératif de se concentrer sur l'humain qui lit votre contenu avant toute autre chose. Le contenu ne peut pas être validé tant qu'un vrai humain n'a pas montré son accord.

La façon la plus simple de le faire est d'écrire pour une seule personne.

Utilisez « vous » beaucoup tout en construisant un récit qui inclut de vrais mots que vos prospects et clients utilisent. Vous pouvez les trouver dans les commentaires, les messages sur les réseaux sociaux, les critiques de produits, les communautés de l'industrie et partout où les gens peuvent exprimer leurs pensées.

Voici une critique d'Amazon avec quelques mots mis en évidence qui pourraient être intégrés dans votre copie :

Garder les idées clés claires

Certains articles ressemblent à ceci :

D'autres comme ça:

Alors que la deuxième version permet aux gens de suivre plus facilement et de rester accrochés, les deux sont parfaits tant que vous gardez une idée/un paragraphe. Ainsi, chaque paragraphe devrait ressembler à ceci :

Une phrase pour expliquer un problème ou introduire une nouvelle idée. Une deuxième phrase à ajouter dans les détails que vous ne pouviez pas rentrer dans les premières phrases. Encore plus de détails. Plus de détails. Pourtant, une autre phrase pour les détails et les opinions.

Structurer avant tout

Si vous avez déjà fait des recherches sur un sujet, vous n'avez pas remarqué que tous les articles que vous avez trouvés n'avaient pas une structure claire. D'une part, n'ayant aucune structure, il est difficile pour les lecteurs de maintenir leur concentration. En tant qu'écrivain, vous aurez du mal à rédiger ce contenu de manière appropriée avec des relations entre ce que vous avez écrit au début et ce que vous mentionnez tout au long de son corps.

Il y a deux choses à corriger ici.

Tout d'abord, essayez de créer votre propre liste de contrôle avec les étapes les plus importantes que vous devez couvrir et suivez cette liste afin de ne pas abandonner un article à mi-chemin.

Voici un exemple avec ma propre liste de contrôle :

– Je commence par une idée.
– Ensuite, je fais mes propres recherches.
– Je vais écrire un bref aperçu avec certaines des idées que je veux couvrir.
– Je prends toutes les idées et je construis une structure avec des sous-titres appropriés.
– J'arrive à écrire quelque chose.
– Quelques jours plus tard, je fais de petites modifications ici et là, je relis l'article pour le relire, et le plus important, je le réécris.
– Enfin, j'ajoute le brouillon final dans WordPress.
– Je modifie les en-têtes, les zones de texte, les images et d'autres formats avant de jeter un dernier coup d'œil à l'aperçu et d'appuyer sur le bouton Publier.
Bien que cela se concentre sur le processus d'écriture proprement dit, vous devez également garder votre ARTICLE structuré en définissant un plan et des sous-titres pertinents.

Chaque article est différent en ce qui concerne les titres dont il a besoin. Le format typique Introduction – Titre – Titre – Conclusion ne fonctionne plus. C'est sûr que ça n'a jamais été le cas.

L'analyse SERP que j'ai mentionnée vous dira à peu près à quoi devrait ressembler votre structure. Votre article final doit inclure les titres communs aux autres articles ainsi que quelques titres et sous-titres uniques si possible.

Voyons cela en pratique.

Imaginez que vous créez un aperçu pour un article qui devrait être classé pour « l'optimisation du taux de conversion », après une analyse approfondie des autres résultats, la structure devrait ressembler à :

– Introduction
– Qu'est-ce que l'optimisation du taux de conversion ?
– Qu'est-ce qu'un taux de conversion?
– Comment calculer le taux de conversion
– Les avantages du CRO
– Meilleurs conseils/stratégies d'optimisation du taux de conversion
– Comment savoir si le CRO convient à votre entreprise
– Par où commencer
Offrir une valeur réelle

En règle générale, tout ce que vous écrivez doit offrir au moins un élément clé à tous les lecteurs.

Posez une question intrigante qui les amènerait à réfléchir ou même à participer à une discussion.

Faites-leur se sentir bien, enseignez, divertissez, soyez une source d'inspiration.

Indiquez l'avantage dans le titre si vous le souhaitez, mais tenez-vous-en à ce que vous avez promis. Assurez-vous de couvrir les prestations en tout temps. Écrivez des faits utiles. Personne ne veut perdre même une minute à lire un article. Ne pas en tirer de récompense.

Les gens demandent des informations ici et maintenant. Si vous voulez que les gens lisent votre contenu, vous demandez leur temps et en échange, vous devez leur donner quelque chose en retour.

Ne prétendez pas, prouvez-le!

La majorité des articles que vous voyez ont une chose en commun : ils prétendent vous donner les meilleurs conseils mais finissent par répéter tout ce qui a été dit auparavant. Le Web est déjà sursaturé, les mêmes informations étant répétées encore et encore. Les gens sont donc souvent confus, ne sachant pas vers qui se tourner pour obtenir de vraies informations.

Une façon de vous assurer que le contenu que vous publiez se démarque est d'éviter de répéter les conseils courants. Voici une formule à mémoriser et à utiliser pour apporter de l'aide :

Problème + Solution + Exemples détaillés, études de cas et données pour tout sauvegarder

Pour éviter de vous tromper de chemin, allez au point dès le début. Vous avez quelque chose à annoncer? Dites-le dès l'introduction. Vous avez un avis unique? Dites-le tout de suite. Mettez les informations dont vous voulez que les gens se souviennent le plus tôt possible.

Avec des articles qui se concentrent sur la fourniture de solutions, les rédacteurs ont tendance à avoir deux approches : soit mentionner la solution au début en tant que section TL;DR, soit demander aux lecteurs de découvrir progressivement les réponses vers la fin. Nous savons tous que Google. Même certaines personnes préfèrent le contenu long. Tout simplement parce que cela nous permet d'obtenir facilement toutes les informations dont nous avons besoin à partir d'une source unique.

Cependant, lorsque la moitié d'un article de 6 000 mots est duveteux, les articles apparemment bons ne seront pas livrés. Les gens ont des perceptions différentes de ce qu'est un « contenu inutile ». Alors, qu'est-ce qui est considéré comme duvet?

– Des phrases qui répètent ce que vous avez déjà dit dans une phrase ou un paragraphe passé
– Des déclarations générales que tout le monde connaît déjà – Comme le "Le Web est déjà sursaturé avec les mêmes informations qui sont répétées encore et encore. " phrase que j'ai volontairement ajoutée dans la section précédente.
– Des mots qui ajoutent des détails de sens à une phrase
– Trop d'emphase sur les métaphores, les expressions ou les mots d'argot
– Des mots de remplissage inutiles comme « ça », « vraiment », « aussi », « comme », « en fait », et plus encore. Vous pouvez les ajouter si vous voulez mettre l'accent sur un sentiment, un mot ou une phrase.
Si quelque chose vous semble compliqué ou si vous ne trouvez pas les mots justes, simplifiez-le.

Une seule idée peut être détaillée en centaines de milliers de mots. Vous n'aurez pas le temps de tout écrire. Les gens préfèrent les lectures concises, alors ne gardez que les détails qui comptent pour votre message.

Une petite faute d'orthographe est-elle vraiment importante?

Non. La majorité des gens survolent le contenu en ligne. N'en lis même pas la moitié. Toutes ces petites erreurs d'écriture et de ponctuation que vous avez manquées lors de l'édition seront probablement ignorées. Beaucoup trop de gens soutiennent l'idée que les fautes d'orthographe peuvent ruiner l'image de votre marque. Il ne le fait que lorsque c'est évident. Pas un mot parmi des milliers d'autres.

Mais oui, le contenu doit être aussi propre et correct que possible.

Pour Google, bien sûr.

Alors que la plupart des influenceurs d'algorithmes sont devinés et testés par des personnes au lieu d'être présentés publiquement, les problèmes d'orthographe et de grammaire pourraient bien en faire partie. Pourtant, il est parfaitement normal de publier du contenu et de corriger les fautes d'orthographe par la suite.

Un bon titre

Les titres sont tellement plus importants que vous ne pouvez l'imaginer.

Ils attirent l'attention des gens en leur faisant choisir votre article parmi de nombreux autres éléments de contenu.

Un bon moyen de vous assurer d'obtenir le titre parfait est d'en écrire au moins 10. Vous pouvez les partager avec votre équipe pour voir sur lequel ils cliqueraient.

Il existe plusieurs façons d'utiliser la technologie pour créer le titre parfait, notamment l'analyseur de titre de CoSchedule, l'analyseur de titre de valeur marketing émotionnelle de l'Advanced Marketing Institute et l'analyse de texte de Microsoft.

Toutes ces solutions peuvent vous donner des conseils sur ce que vous devez améliorer pour choisir un meilleur titre. De l'ajout de données réelles directement dans le titre au changement de ton et à l'incitation des gens à lire.

L'heure de la révision est arrivée!

La vérité, c'est qu'écrire n'est rien tant que vous n'avez pas examiné l'article. Les premières ébauches sont souvent mauvaises. Vous ne pouvez pas vous attendre à finir d'écrire un article et à publier cette version. Maintenant, il y a une différence entre réécrire. La relecture, mais vous devez vous concentrer sur les deux pendant le processus de révision.

La réécriture, c'est quand vous prenez le temps de lire l'article autant de fois que nécessaire et de modifier des paragraphes entiers, d'ajouter de nouvelles idées et même de réorganiser votre structure.

La relecture est une mesure pour s'assurer qu'il n'y a pas de fautes de frappe, de mots mal orthographiés, de signes de ponctuation manquants et d'autres petits détails.

Je vais être honnête avec vous et vous dire que la meilleure façon d'examiner votre travail de manière précise et aussi équitable que possible est de demander à quelqu'un d'autre de le faire pour vous.

Mais combien de fois faut-il éditer un article?

Je dois te dire ceci et tu ne l'aimeras pas :

Il n'y a pas de fin à réécrire un article.

Vous pouvez le publier et vous rendre compte au bout d'un an que vous ne l'aimez plus et que vous devez vous y remettre. Il n'y a aucun moyen d'éviter cela.

Tags:

Share this post